The Messengers, un debut en demie-teinte.

Série restée mystérieuse longtemps avec peu de trailers et d’images, the messengers s’en enfin dévoilée  vendredi dernier. Présentée comme une série sur la foi et la fin du monde et après la réussite des dernières séries de la CW, The Messengers vaut le coup ?

Lorsqu’un objet mystérieux s’écrase sur Terre en plein désert, la déflagration libère une vague d’énergie solaire qui arrête un à un les cœurs de personnes apparemment déconnectées les unes des autres. Quelques minutes plus tard, elles se réveillent toutes, changées, et découvrent qu’elles ont désormais pour mission d’empêcher la future et inéluctable Apocalypse. Elles sont les messagers… (source : Allociné)

Le pilot réussit le pari de nous présenter 6 personnages différents correctement en 45 minutes posant ainsi les bases de la série. Les personnages sont présentés rapidement mais avec assez d’information pour les rendre crédibles et comprendre leurs enjeux au moment du pilot. Leur histoire est variée de la scientifique dont le fils a été kidnappé à un aucun membre d’un cartel, tous plausibles dans leur rôle. D’autant plus plausible que le casting est bien trouvé et délivre bien son message.

TheMessengers_PowersLa série amène intelligemment chaque personnage vers sa destination par une intrigue cohérente et réfléchie. Dans The Messengers, aucun raccourci scénaristique n’est fait, les choses coulent de sources comme des évidences. Le rythme est soutenu, les scènes efficaces, le tout avec une esthétique sans fausse note (les ailes des anges par exemple).

Bien sûr le mystère entourant la fin du monde et le rôle de chacun aide beaucoup à l’adhésion du téléspectateur. Accroché à la fin de ce premier épisode on ne peut s’empêcher de se questionner et de vouloir en savoir plus. A la manière de Sliders, les personnages n’ont aucune idée de ce qui se trame, certains ne sont mêmes pas religieux, cela promet des échanges intéressant quant à la mission dont ils sont chargés. Le mysticisme de la série est accentué par la présence d’un élu religieux qui semble, lui, savoir ce qui se trame…

En soit le pilot m’a beaucoup fait penser a Lost ou Heroes, de part la diversité de ses personnages, son plot initial et les mystères qui y sont mis en place. De bons éléments, des éléments a succès même, mais qui ont déjà été vu et revu, et sans claire innovation cela risque de coûter au show. Malheureusement, le pilot n’offre rien de nouveau, les backstories des personnages sont classiques (l’ex mari flic qui menace d’utiliser son pouvoir contre son ex-femme, l’ado paumé qui s’enfuit, le flic en couverture pour qui cela tourne mal…), l’intrigue ne surprend pas vraiment, en somme un pilot bien réalisé mais qui manque clairement d’un coup de pouce scénaristique.

D’ailleurs il semble que la série n’est pas convaincue, manque de promotion ou cible ratée, les audiences de ce pilot sont déplorables, au plus bas pour la chaine (lien). Ce qui met déjà la série en risque d’annulation !

Au vu du danger d’annulation de la série, il vaut mieux attendre avant de se lancer !

A Lost Critic

Restez connecté sur facebook, twitter ou google+.

Publicités

5 réflexions sur “The Messengers, un debut en demie-teinte.

  1. Pingback: TFSA #152 – Les séries à ne pas annuler | A Lost Critic

  2. Pingback: Sense8 – un pilot a la hauteur ! | A Lost Critic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s