Quand juin rime avec science-fiction…

Et oui comme vous avez pu le remarquez dans mon agenda des séries de SF du printemps/été en Juin beaucoup de nouvelles séries pointent le bout de leur nez. Entre The Whispers, Sense8, Dark Matter, Killjoys et Stichers il y a vraiment de quoi satisfaire tous les gouts ! D’ailleurs je vous invite à aller faire un tour sur l’article qui présentera de manière plus complète toutes ces séries. Car, dans cet article je souhaite vous parler de 2 séries qui m’interpellent et que je recommande vivement de tenter !

Sense8 – Netflix (5 Juin)

sense8

Huit personnes éparpillées dans le monde sont connectées par la même vision violente, tandis qu’une entité tente de les regrouper et qu’une autre cherche à les tuer. (Source : Allociné)

C’est bientôt que cette nouveauté des frères Wachowski sortira ENFIN et toute la saison d’un coup en plus ! Tout le monde la présente grâce à ces deux noms qui il faut bien le dire ont un CV plutôt impressionnant. Ils ont produit la trilogie Matrix, Speed Racer et Cloud Atlas ce qui est bien sûr un gage de qualité bien que Jupiter Ascending n’a pas du tout eu le succès escompté. Ils participent au projet en tant que créateurs et producteurs, on peut donc s’attendre à une superbe mise en scène et des effets spéciaux à couper le souffle.

Toutefois, le nom que j’ai retenu dans le projet Sense8 est celui de J. Michael Straczynski co-créateur de la série. En effet c’est aussi le père de Babylon 5 l’une des meilleures épopées télévisuelles existante. Ce qui est marquant dans Babylon 5 c’est sa cohérence et son écriture hors norme. En effet, pour ce projet J. Michael Straczynski a quasiment écrit toute l’histoire d’un coup, sans avoir même de financement et cela se ressent. Non seulement l’intrigue est captivante et pleine de rebondissements efficaces mais elle est aussi très cohérente. De part une écriture continue, ces petits rien introduits dans la première saison jouent un rôle déterminant dans la dernière, ces indices disséminés au compte-goutte donnent une cohérence à l’intrigue et aux twists. Non, les choses ne sont ni attendues ni évidentes, et souvent le téléspectateur sera surpris mais satisfait de la manière d’amener les intrigues. Comme nos amis anglophones le disent Babylon 5 c’est du « great stoty-telling » et Sense8 se doit d’être du même acabit, c’est en tout cas ce que son co-créateur nous promet.

Dark Matter – Syfy (12 Juin)

darkmatter_comic01Syfy fait beaucoup dans la sci-fi cette année et recommence à s’approprier le genre en nous proposant un space-opéra comme on en a pas vu depuis longtemps.

Lorsque les membres de l’équipage d’un vaisseau spatial abandonné se réveillent, après un sommeil forcé, sans aucun souvenir ni de leur identité ni de leur présence à bord, ils doivent alors s’associer et travailler ensemble pour survivre et faire face aux menaces environnantes, aux vengeances, trahisons et secrets cachés. (source Syfy France)

Dans un premier temps son synopsis est intriguant et rappelle la série Mission Genesis, première série originale de la chaine, ce que l’on ne peut que voir comme un clin d’œil et un retour aux sources à une époque de splendeur de la science-fiction. Cette histoire nous promet de nombreux rebondissements et de suspens dans un espace à huit clos, très bon créateur d’ambiance. Pas de raison que les intrigues partent dans tous les sens (comme certaines séries de la chaine) car l’intrigue principale existe déjà puisque tirée d’un comic du même nom. Notons que le comic est très apprécié et a reçu de nombreuses critiques positives (d’ailleurs pour boucler la boucle, il a été écrit avec en tête d’en faire une série…).

De plus, elle à un argument de poids : elle partage ses producteurs avec Stargate (SG1, SGA et SGU), qui ont d’ailleurs co-signé le comic dont la série est tirée. Stargate fut une franchise prolifique, avec une mythologie énorme titillant notre imagination chaque semaine et je n’en attends pas moins de Dark Matter. Pour ne pas déplaire, certaines personnalités de la franchise participerait au projet notamment Torri Higginson (Dr. Elizabeth Weir de Stargate Atlantis) comme guest-star et Amanda Tapping derrière la caméra.

Dernier argument : un casting d’expérience avec Jodelle Ferland (Twilight), Roger Cross (The Strain, Continuum),Marc Bendavid (Bitten), Anthony Lemke (White House Down), ainsi que Alex Mallari Jr. (Robocop) et Zoie Palmer (Lost Girl).

 

Avec tous ces arguments, j’attends vos retours sur ces deux séries et si vous êtes en retard lors de la diffusion sachez qu’elles seront revues en intégralité sur ce blog ! Je vous laisse avec les trailers de ces deux nouveautés.

Après ces amuse-bouches, allez-vous vous laisser tenter par ces séries ?

A Lost Critic

Restez connecté sur facebook, twitter ou google+.

Publicités

8 réflexions sur “Quand juin rime avec science-fiction…

  1. Pingback: Sense8 – un pilot a la hauteur ! | A Lost Critic

  2. De toutes façons les nouveautés séries c’est toujours cyclique ! Tu feras gaffe, mais chaque vague de nouveauté il y a toujours une tendance qui se dégage et le moins qu’on puisse dire c’est que cet été c’est la SF ! 😀

    J'aime

  3. Pingback: TFSA #157 : Ce qui m’énerve dans les séries | A Lost Critic

  4. Pingback: Dark Matter [Pilot] – Sans étincelles mais prometteuse | A Lost Critic

  5. Pingback: Les séries de sci-fi/fantasy de l’été 2015 | A Lost Critic

  6. Pingback: Sense 8 [saison 1] – époustoufflant ! | A Lost Critic

  7. Pingback: Quel sensate préférez-vous ? | A Lost Critic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s