Sense8 – un pilot a la hauteur !

sense8Sense8, était une série évènement de ce mois de juin. Je vous en ai parlé lors de mon calendrier sci-fi/fantastique de cette saison et des sorties marquantes du mois de juin et comme promis je revois la série. D’abord le pilot et, pour fêter les 1 mois de sa sortie, la totalité de la première saison (ce sera donc pour début juillet).

Huit personnes éparpillées dans le monde sont connectées par la même vision violente, tandis qu’une entité tente de les regrouper et qu’une autre cherche à les tuer. (Source : Allociné)

Un pilot un peu confus…

Qu’on soit prévenu, le mode de diffusion de Netflix se ressent clairement dans ce premier épisode. En effet, là ou les pilots des distributeurs classiques posent les bases en effectuant la promotion de la série et en accrochant le spectateur, ici le pilot se permet d’être parfois un peu confus car le second épisode est déjà disponible. Il faut dire que le sujet est difficile à introduire en seulement une heure et il est donc justifié de se retrouver à se demander ce qu’il se passe. En effet, lors de la première heure on apprend comment sont « formés » nos 8 protagonistes pour vivre avec eux les premiers jours de leur connexion. Au gré de leur vision/hallucinations nous passons d’un personnage à l’autre et on est un peu perdu sur le globe au bout d’un moment. Toutefois, il faut rendre hommage à la mise en scène qui permet des transitions douces entre les villes et personnages.

De par cette multitude de localisations, d’histoire et de personnages, il faut s’accrocher pour capter toutes les subtilités de ce pilot et il faut espérer qu’une fois habitué on s’adapte plus facilement d’une intrigue à l’autre. En effet, chaque personnage possède sa propre histoire, introduite sommairement dans ce pilot. Fort heureusement on ne creusera pas les huit élus en une heure et seuls quelques uns nous seront présentés plus en détails. Il est intéressant de voir les prémices d’une relation se former entre deux personnages qui, en se parlant tentent de donner un sens à ce qui leur arrive. Ce dialogue de fin promettant une superbe écriture pour le reste de la série.

… mais avec de gros atouts

En effet, écrit par J. Michael Straczynski (Babylon V), Sense8 promet une écriture de très haut niveau et on est servi avec ce premier épisode. Comme je l’ai déjà écrit sa série précédente a bénéficié d’une écriture très cohérente du niveau d’une épopée télévisuelle. Et c’est justement ce qu’il avait promis pour ce nouveau projet, promesse tenue au vu de ce premier épisode. Pour preuve d’une écriture originale il suffit de comparer la série a The Messengers, autre nouveauté de la CW très attendue ayant un thème similaire. Néanmoins là où The Messengers fournit des personnages caricaturaux ayant une bonne dose de déjà vu, Sense8 choisit des personnages différents avec une backstory intéressante (une femme d’affaire brimée à cause de son sexe experte en arts martiaux, une femme trans’ blogueuse/hackeuse de San Francisco, un cambrioleur habitué des petits vols etc… ).

Sense8_YouarenolongerjustYouSense8 c’est aussi une série des frères Wachowski qui a bénéficié du soutien sans faille de Netflix. Ainsi la série est tournée en extérieur dans 8 villes différentes et cela se ressent. Les plans de présentations sont splendides, les personnages sont présentés dans leur contexte, les couleurs et ambiances de chaque ville sont bien rendues.  De plus les transitions d’un personnage/ville à l’autre sont bien rendus ainsi que les rencontres et visions des protagonistes dans la vie des autres. Le tout forme une esthétique cohérente, originale et sans fausse note.

Pour ne rien enlever au pilot, le casting est très bon : Brian J. Smith (Stargate Universe), Tuppence Middleton (Jupiter Ascending), Aml Ameen (The Maze Runner), Bae Doona (Cloud Atlas), Miguel Angel Silvestre (Velvet), Max Riemelt (Free Fall) et deux nouvelles actrices a suivre Tena Desae et Jamie Clayton. Oui, pas de gros nom dans ce casting mais pourtant un des acteurs accomplis qui forment une équipe soudée.

En Bref,

La série ne déçoit pas et tiens ses promesses. Bien sûr rien est parfait et la multitude de personnages, de villes et d’histoire rendent ce pilot confus. A ne pas regarder sans connaître le synopsis sinon gros risque de ne rien comprendre. En dehors de cette confusion, le pilot n’a aucun défaut, le casting est superbe et joue son rôle a la perfection. L’écriture des dialogue et personnage est clairement d’un très haut niveau rendant les intrigues réalistes et ancrées dans le concret. La mise en scène est splendide et présente les 8 villes de tournage simplement mais efficacement. Il ne fait aucun doute que je recommande de commencer et continuer la série, garantit on ne peut pas regarder qu’un épisode !

Publicités

7 réflexions sur “Sense8 – un pilot a la hauteur !

  1. Pingback: Dark Matter [Pilot] – Sans étincelles mais prometteuse | A Lost Critic

  2. Pingback: KillJoys – série d’été pas plus ! | A Lost Critic

  3. Pingback: Les séries de sci-fi/fantasy de l’été 2015 | A Lost Critic

  4. Pingback: TFSA #161 –  Les séries qui partent en vacances avec vous. | A Lost Critic

  5. Pingback: Sense 8 [saison 1] – époustoufflant ! | A Lost Critic

  6. Pingback: Quel sensate préférez-vous ? | A Lost Critic

  7. Pingback: TFSA #169 : Les nouveautés Printemps/Eté préférées | A Lost Critic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s