Nostalgie – Farscape de la sci-fi innovante

Véritable fan de sci-fi, j’aime partager mes coups de cœurs « vieilles séries », je suis donc obligée de présenter Farscape ! Ma meilleure découverte de 2014, elle m’a surprise, étonnée, attristée et réjouis durant ses 5 saisons (en comptant The Peacekeepper Wars); tellement qu’il m’a fallut près de 6 mois pour m’en remettre… Dans cette rubrique, je vous ai déjà présenté Babylon V, Buffy contre les Vampires, Medium, Sanctuary et Stargate !

Farscape est un space-opéra australien diffusé sur Syfy (appelé Sci Fi Channel à cette date) entre 1999 et 2002. La série raconte les péripéties du vaisseau Moya et ses passagers. L’équipage hétéroclite est formé de prisonniers s’échappant de leur geôle et du héros John Crichton.  Crichton est un astronaute terrien qui se retrouve en plein milieu d’une bataille spatiale entre Moya et ses poursuivants après avoir été aspiré par un vortex lors d’une expérience spatiale.

L’équipage de Moya, un vaisseau vivant est composé de personnalités diverses et variées : Ka D’argo un guerrier Luxan qui ne jure que par la violence, Aeryn Sun une peacekeeper forcée de vivre à bord, Pa’u Zotah Zhaan une prêtresse Delvienne, Dominar Rygel XVIe un empereur déchu imbu de sa personne, Chiana une voleuse nymphomane et John Crichton, un humain arrivé par hasard dans les alentours de Moya lors de son échappée.

La série acclamée par les critiques possède un auditoire beaucoup plus vaste que les fans du genre, de par son originalité, ses thèmes et sa psychologie. Malheureusement SyFy annule la série après 4 saisons de programmation hasardeuse pour des raisons encore obscures, on murmure que la chaine souhaitait se concentrer sur ses deux autres séries à succès de l’époque : Stargate et Battlestar Galactica. Le hic c’est que la saison 4 se finit en cliffhanger énorme, et, suite à une campagne de soutient sans précédent, une mini-série nommée The Peacekeeper Wars viendra terminer les intrigues principales.

Une réalisation exceptionnelle,

Farcape_rygel_pilot

Rygel et Pilot

L’originalité de la série commence par sa réalisation, l’idée de la série est venue d’un défi télévisuel. En effet, les réalisateurs ont le désir de montrer ce que les technologies robotiques peuvent donner dans une série. De nombreux personnages de la série, sont en réalité des marionnettes très évoluées (et chères) pour l’époque : dont Rygel et pilot deux membres de l’équipage créés de toute pièce. Ainsi dans Farscape pas d’écran vert et de CGI pour animer les extra-terrestres, à contrario de Sanctuary par exemple. De plus, lorsque les personnages sont joués par de véritables acteurs c’est le maquillage qui leur donne leur aspect, en particulier Zhaan dont l’actrice quittera la série car le maquillage abimait trop sa peau. De véritables défis technologiques et optiques sont mis à l’œuvre pour réaliser cette série avec un résultat parfaitement réaliste.

De la même manière, les explosions et nombreux coups de feu sont tous réalisés avec de véritables explosifs rendant les scènes très réalistes pour l’époque. Bien sûr plus de 10 ans plus tard certaines scènes peuvent paraître ridicules voire kitch mais à la manière de Star Wars, Farscape a redéfinit les standards des séries de science-fiction.

pour une série intelligente qui casse les codes

Il n’y  a pas que le visuel qui soit original, l’écriture, les intrigues le sont tout autant ! Les scénaristes tout au long de la série ont été très ouverts aux suggestions, par exemple tout le monde sur le plateau pouvait proposer une idée d’intrigue ou d’épisode, si l’idée était approuvée par tous elle était adoptée ! Loin de faire partir la série dans toutes les directions ce brainstorming constant permet à la série de surprendre avec des twists aussi efficaces qu’inattendus.

Cast de la 1ière saison

Cast de la 1ière saison

Tout comme sa sœur de chaine BSG, Farscape bénéficie de personnages nombreux, intéressants et complexes. Ni tout blanc, ni tout noir les personnages sont creusés afin de les rendre les plus réalistes possibles. Même Rygel et Pilot, les deux marionnettes du cast donnent le change et apparaissent réalistes. Les personnages sont tout et leur contraire, de prime abords stéréotypés on leur découvre une profondeur, à la fois méchant et gentils on ne sait plus parfois sur quel pied danser. Farscape n’est pas manichéenne et pousse à la réflexion, à une lecture plus profonde de ses protagonistes et leurs motivations.

Ce qui rend la série intelligente (ou high-end pour les anglophones) est sa mythologie étoffée, cohérente ainsi que ses questionnements psychologiques. En effet, de nombreux épisodes se déroulent dans l’esprit du héros Crichton et révèlent d’importantes informations sur son état et ses désirs. Une critique de notre société s’opère aussi dans Farscape, bien qu’à un niveau moindre que certaines autres séries du genre, par exemple les Peacekeepers, empire militaire supposé garantir la paix dans l’univers, ont un emblème inspiré de la guerre civile Russe.

… et politiquement incorrecte !

Farscape pousse son originalité jusqu’au bout et se permet d’aborder de nombreux thèmes encore tabou dans les séries de l’époque. La sexualisation excessive de ses personnages féminins par exemple, était une nouveauté pour les années 2000. En dehors de Sex and The City, les séries des années 2000 sont plutôt Gilmore Girls, Dawson et Alias. Non seulement les personnages féminins sont très peu vêtues mais sont aussi très ouvertes sexuellement. Femmes assumées et libérés elles ne dépendent pas d’un homme pour vivre mais apprécie sa compagnie durant la nuit. D’ailleurs Farscape montrera pour la première fois un cunnilingus inter-espèces !

Personnages féminins de Farscape

Personnages féminins de Farscape

Farscape c’est une série indéfinissable de par son non-conformisme. C’est à la fois un drame, une comédie et un space-opéra. Les populaires épisodes de Community en figure de cires sont clairement inspirés de Farcsape et de ses épisodes stands-alones « pétage de plombs » (dont un épisode est l’adaptation de bip bip et le coyotte!). Farscape est une série qui alterne sans vergogne des épisodes tristes et hilarants. Le ton de la narration changeant souvent le spectateur doit se laisser surprendre par ce qui lui est proposé dans chaque épisode.

En Bref,

Farscape mérite totalement son titre d’ovni télévisuel, elle est originale non seulement point de vue réalisation mais aussi concernant l’intrigue incluant des questionnements sociétaux, psychologiques tout en gardant une mythologie complexe et cohérente. Ses personnages sont profonds, complexes et c’est un plaisir de les voir évoluer au fur et à mesure des saisons. Farscape est une série qui a la volonté de casser les codes, par son écriture, son genre changeant d’épisode en épisode et sa volonté de présenter tous les aspects de ses personnages. C’est une série incontournable pour tous fans de séries et je la recommande vivement.

Je vous laisse avec un extrait de la vidéo de la campagne de soutien sans précédent que la série a obtenue à la fin de sa 4ieme saison, admirez la diversité de ses fans et n’ayez pas peur d’en faire partie !

A Lost Critic

 Restez connecté sur facebook, twitter ou google+.

Publicités

5 réflexions sur “Nostalgie – Farscape de la sci-fi innovante

  1. Pingback: KillJoys – série d’été pas plus ! | A Lost Critic

  2. Pingback: Nostalgie – Twin Peaks : Is this a dream or a twisted version of reality ? | A Lost Critic

  3. Pingback: TFSA: créer votre série idéale | A Lost Critic

  4. Pingback: KillJoys [saison 1] – cresendo ! | A Lost Critic

  5. Pingback: TFSA #176 – Séries de SF préférées | A Lost Critic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s